Ayant été conquis à Angers par le niveau professionnel de l'ensemble vocal VociHarmonie, de nombreux AFSers de la région parisienne ont prévu de se retrouver le 1er février pour leur prochain concert au Temple des Batignolles. Ce sera pour certains l'occasion de se retrouver à partir de 19 h dans un café voisin pour prendre un verre avant la représentation. Pour connaître le point de R.V. il suffit d'envoyer un message via notre formulaire de contact.

Lors du déjeuner de retrouvailles à Angers, Christine Giovannoni, Secrétaire Générale d'AFS-VSF a rappelé les objectifs et les valeurs d'AFS, en insistant sur le fait que 20 % des partants bénéficient de bourses ou d'échelonnement de paiement afin que les ressources de leur famille ne soient pas un obstacle à leur participation à l'un des programmes. Elle a aussi rappelé que chaque année, AFS-VSF a besoin de 500 familles d'accueil pour des durées variables, allant de quelques jours à plusieurs mois, pour des périodes de vacances scolaires, des weekends relais avec d'autres familles.

Le déjeuner des AFSers Lyonnais, organisé tous les deux mois, et ce depuis une dizaine d'années, par Brigitte Buffevant-Ladret, tombait cette fois le 21 novembre, jour du Beaujolais Nouveau (à boire avec modération bien sûr !). Ce fut l'occasion pour certains de rejoindre pour la première fois le groupe, mais la magie du lien AFS, qui ne disparait jamais, leur a permis de se sentir immédiatement intégrés.

Martin Winckler, AFS 72/73, médecin-écrivain installé depuis quelques années à Montréal, sera prochainement de passage en France, à l'occasion de la sortie de son dernier livre "Tu comprendras ta douleur - Pourquoi vous avez mal et que faire pour que ça cesse" (Fayard), co-écrit avec le Dr. Alain Gahagnon, algologue au Mans.

Pour ceux et celles qui sont de fidèles lecteurs de Martin Winckler ou qui souhaitent mieux comprendre et soigner la douleur,  n'hésitez pas à aller le rencontrer, ainsi que le Dr. Gahagnon, s'il passe dans votre région (voir programme des présentations ci-après) car il est toujours ravi de rencontrer des Afsers.